Réglementation pour l’établissement d’une nouvelle agence immobilière à Marrakech

immobilier a marrakech

Avec le développement rapide de l’activité entre 2000 – 2018 : Le marché immobilier des riads à Marrakech, on assiste de plus en plus à une recrudescence d’agences immobilières. Quelques fois même certains ne prennent pas la peine d’avoir des bureaux et se déclarent agents immobiliers, ils sont connus sous le nom de « simsars » et proposent des tarifs qui mettent quelque peu en péril l’activité de l’agence immobilière à Marrakech qui est « légale » comme Cote Medina et les autres. L’Association Marocaine des Agents Immobiliers, a fait une proposition de loi afin de réguler l’activité et réglementer l’entrée dans la profession, afin de limiter les dysfonctionnements. L’une des premières obligations à laquelle les candidats doivent se soumettre est l’obtention d’un diplôme supérieur en immobilier suivie d’un stage dans une agence immobilière existante. La durée de la formation et celle du stage sont déterminées en fonction du niveau académique actuel du candidat.

Autres conditions pour obtenir le statut d’agent immobilier

En plus des premières conditions énoncées ci-dessus, l’AMAI a imposé d’autres conditions qui entourent l’entrée dans la profession. Du fait que les agences immobilières à Marrakech et ailleurs dans le Maroc soient envahies par les agences immobilières étrangères, l’AMAI a voulu résorber le phénomène. Ainsi, On retrouve dans les villes du Maroc de nombreuses agences immobilières originaires d’Europe, qui ne disposent même pas parfois de locaux et exercent en freelance. Désormais, si la loi est votée, les étrangers devront disposer d’une carte de séjour avant de pouvoir exercer, et en plus respecter les conditions de formation et de stage auxquelles les nationaux sont soumis. Une fois que ces premières conditions ont été remplies par les étrangers et les nationaux, il reste à satisfaire aux autres conditions, qui ne sont pas des moindres, avant de pouvoir commencer l’activité.

Tout d’abord le futur propriétaire d’une agence immobilière à Marrakech et au Maroc en général doit disposer d’un certificat d’agent immobilier. Ce certificat est délivré par une commission où l’on retrouve l’AMAI et le ministère de l’habitat. Ce certificat n’est pas gratuit car il faut débourser 5 000 dhs à l’association. S’il obtient son certificat, le candidat dispose de six mois pour ouvrir son agence, ce qui nécessite de faire le dépôt d’une caution de 50 000 dhs auprès de la CDG et de souscrire à une assurance pour protéger la clientèle face aux erreurs professionnelles. Si le nouvel agent n’ouvre pas sa propre agence, il peut travailler comme manager dans une agence immobilière qui existe déjà. Dans la proposition de loi, il est également demandé que le certificat d’agent immobilier soit exigé à tout gérant d’agence immobilière. On ne verra donc plus de responsable d’agence immobilière qui ne dispose pas d’une solide formation en immobilier, cela facilitera les procédures et améliorera certainement la qualité du service rendu.